Consolider les services publics 

Politique sociale – Services Publics

La qualité de vie dans une commune se mesure essentiellement à la solidité de ses services publics. Ils doivent être accessibles et capables de répondre aux besoins de tous y compris aux besoins spécifiques des personnes en situation de vulnérabilité.

La réponse du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est insuffisante car la précarité a de multiples facettes : énergétique, besoins primaires (eau, hygiène, alimentation), isolement social et précarité environnementale. Le collectif de Talence en Transition engagera une évaluation sérieuse des besoins des talençais.

Pour cela nous formulons les propositions suivantes :

La santé : Pour des soins accessibles et de qualité

 

Nous combattons depuis le début du projet la disparition de l’hôpital public Robert Piqué au sud de l’agglomération et travaillons pour que la puissance publique s’engage en matière de santé à Talence. La commune effectuera une enquête auprès de la population pour :

> Créer un centre de santé municipal. Cet établissement traitera de soins primaires et secondaires ( généralistes et spécialistes). Il agira aussi en matière de prévention et promotion de la santé.

> Mettre en place un Conseil Local de Santé Mentale

> Mettre en place une mutuelle de santé municipale pour les habitants ne bénéficiant pas de mutuelle ou de complémentaire adaptée. L’organisme qui sera choisi par la municipalité proposera obligatoirement des tarifs inférieurs à ceux proposés en dehors de ce cadre.

> Aider à la création de maisons de santé pluri-professionnelles. Ces lieux de santé de proximité regroupent des professionnels autour d’un projet, animent ensemble des actions coordonnées. Ils gèrent la structure et ne sont pas salariés. Le tiers-payant y sera accepté.

La petite enfance et la jeunesse

 

> Augmenter le nombre de places d’accueil dans le périscolaire. Nous devons réfléchir à un plan global qui éviterait d’entasser les enfants le mercredi ou pendant les vacances scolaires sur le lieu de l’école.

> Consolider et diversifier l’offre d’activités culturelles et sportives (voir nos propositions Culture-Sport)

> Créer des places de crèches publiques ou associatives. Talence manque cruellement de places en structures d’accueil public pour la petite enfance, les places en établissements privés coûtant le double de ce qui est pratiqué dans le public.

> Densifier sur la commune des Centres d’Animations Jeunesse.

La restauration municipale : Pour une alimentation saine

 

> Introduire plus de produits bio en restauration collective. Offrir deux types de repas, un végétarien et un carné, sans augmentation de prix du repas.

> Maintenir et encourager une agriculture périurbaine qui promeut la production biologique pour favoriser les circuits courts et la vente directe.

> Coopérer avec les espaces viticoles pour une transition vers une agriculture sans traitements chimiques dangereux pour la santé protégeant travailleurs, personnes vivants à proximité et consommateurs.

Les personnes âgées : une présence au cœur de nos vies.

 

> La municipalité accompagnera les personnes âgées propriétaires qui le souhaitent à aménager leur logement pour en louer une partie à un étudiant. Les conditions de mise en location feront l’objet d’une convention entre le propriétaire et la commune.

> Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en évaluant les prestations mises en place par la municipalité, par exemple les repas livrés à domicile.
Améliorer conjointement la situation et la formation des auxiliaires de vie. Adaptation du logement au handicap et à la mobilité réduite.

> Construire ou créer dans des locaux existants une Résidence pour Personnes Âgées (RPA) et un Établissement Hospitalier Pour Adultes Dépendants (EHPAD ) publiques dont les tarifs seront supportables.

Pour des services publics de proximité

 

Talence en Transition s’engage fermement pour réinstaller progressivement tous les services publics remplacés par des guichets numériques, qui privent toute une partie de la population de leur accès, ou délégués à des entreprises privées.

La commune agira pour s’opposer aux projets de fermeture des services publics installés sur son territoire et interviendra auprès des services de l’État pour disposer localement de fonctionnaires compétents pour traiter les dossiers.

Violences faites aux femmes

 

Même si l’on sent une évolution positive de la prise au sérieux des violences faites aux femmes (accueil au commissariat ou au CCAS de Talence par exemple), il n’existe actuellement aucune information facilement accessibles pour les femmes victimes de violences et aucun lieu visible d’accueil et de protection.

> Désigner deux conseiller.e.s municipaux/ales en charge du dossier de ces questions

> Proposer un ou deux logements d’urgence sur Talence

> Donner des moyens suffisants au CCAS et former du personnel dédié.

> Établir des liens et agir avec les autres acteurs pour permettre l’accueil dans un lieu de soutien et de parole.

> Sensibiliser la population et entreprendre au niveau municipal, une campagne d’information, de sensibilisation et de lutte contre toutes les violences ( faites aux femmes, LGBT….)

Ces propositions ont été élaborées par le Groupe de Travail Services publics. Vous pouvez retrouver le texte détaillé, adopté par l’Assemblée Générale du collectif en janvier 2020 :

Découvrir notre manifeste

Talençaises et Talençais, nous unissons nos forces pour construire une municipalité écologiste, solidaire et de gauche dès 2020.

Le défi est immense pour rompre avec l’urbanisme irréfléchi de la droite depuis quarante ans, l’écologie de façade, l’action sociale au ralenti.

Face à la crise climatique, à l’explosion globalisée des inégalités et au désengagement de l’État, il est urgent d’enclencher, dans notre commune et sa métropole, les indispensables transitions écologique, solidaire et démocratique. Et d’en faire des opportunités concrètes pour améliorer notre quotidien dès aujourd’hui.