nos propositions pour la métropole

Pour une métropole au service des communes et des citoyen-nne-s

Les décisions métropolitaines ont un impact direct sur nos vies : transports, voierie, logement, réseaux d’eau, d’énergie, de chauffage, soutien à l’économie. Sans vigilance, davantage de compétences seront captées par la métropole qui les assumera seule.

Nous revendiquons le droit pour chaque citoyen de pouvoir prendre sa place et d’être impliqué dans la construction du territoire où il vit. Nous ne voulons plus des arrangements entre amis qui finiront par remettre en cause l’idée d’intercommunalité, de partage, de solidarité et de mutualisation, alors qu’aujourd’hui il est évident que des politiques de coopération territoriale peuvent se mener de meilleure manière. Nous ne renonçons pas à faire de la Métropole un outil de réelle coopération intercommunale et assignerons l’intérêt général comme objectif de ses politiques.

Pour cela nous formulons les propositions suivantes :

Pour une métropole coopérative

 

Nous soutenons le principe d’une coopération intercommunale non centralisatrice. Aussi pour mettre en œuvre les nécessaires rapports d’échange et d’équilibre entre collectivités nous élargirons les politiques de coopération territoriale à l’échelle départementale et régionale.

Si la mutualisation des services est pertinente pour mettre en commun et renforcer les compétences, nous veillerons au maintien des services de proximité. Moins coûteux, plus efficaces et plus écologiques, les services publics permettent aussi de mettre en œuvre une tarification sociale élargie et d’appliquer le principe de progressivité. Priorité sera donc donnée partout à des régies publiques pour gérer l’eau, les déchets, l’énergie, le chauffage urbain et les transports.

La transition métropolitaine

 

Nos élus métropolitains n’accepteront pas un mode de cogestion entrainant une répartition d’intérêts locaux. En cohérence avec nos valeurs communes nos élus s’interdisent de voter en désaccord avec les orientations programmatiques de Talence en Transition.

Le partage de l’information et la participation citoyenne aux enjeux métropolitains doivent être encouragés et améliorés. Pour cela, nous nous emploierons à renforcer la transparence, la diffusion et l’accessibilité des données publiques et à mettre en place des mécanismes de participation démocratique des citoyens plus ouverts comme nous le proposons dans le cadre la gestion de la commune.

Les métropolitains au coeur de l’économie

 

Le développement économique doit servir au bien-être de tous. Nous encouragerons l’économie sociale et solidaire, notamment sous forme coopérative, nous soutiendrons systématiquement l’économie locale et la création d’emplois non-délocalisables, les activités d’utilité sociale, l’amélioration des conditions de travail et de l’impact environnemental des productions

Aménager le territoire métropolitain

 

Il faut réussir un aménagement du territoire équilibré, qui maîtrise l’urbanisation sans consommation effrénée du foncier. De ce point de vue, les moyens alloués à la maîtrise du foncier seront augmentés. Nous soutiendrons l’encadrement des loyers. Une meilleure répartition des services, de l’emploi, de l’habitat sera incluse dans des accords de coopération et de solidarité territoriale.

Pour augmenter la part de bio et de production locale, les terres agricoles seront sanctuarisées et étendues. Les trames vertes et bleues doivent être qualifiées et protégées.

La métropole terre d’études

 

Nos interventions s’articuleront autour des compétences métropolitaines effectives en matière d’enseignement supérieur et de recherche : équipements et aménagement du territoire, travail en partenariat avec les acteurs de la recherche au service de leurs besoins, insertion de l’université dans la ville.

Ces propositions ont été élaborées par le Groupe de Travail Démocratie. Vous pouvez retrouver le texte détaillé, adopté par l’Assemblée Générale du collectif en janvier 2020 : ce document est téléchargeable en cliquant ici.