Maintenant tout commence !

Notre engagement pour la transition ne s’arrête pas aux échéances électorales

«  » » »Ces derniers jours ont été assez terribles pour tout le monde. Résultats électoraux plus que décevants, confinement radical, craintes du risque d’explosion socio-économique…

Néanmoins, ce que nous avons réussi à créer ces six derniers mois n’est pas perdu, et sera même une force pour les semaines, les mois et les années à venir. Ce programme que nous avons écrit à tant de mains est plus que jamais d’actualité, l’union des forces politiques progressistes plus que jamais nécessaire et nos liens d’amitié et de coopération plus que jamais vitaux. Nous avons fait élire 8 personnes dans l’opposition du conseil municipal, sous la même bannière, soutenus par un même collectif. Ce n’est pas la victoire que nous attendions, mais c’est une victoire tout de même !

Notre objectif n’est pas d’être aux commandes de la Mairie. Notre but est de faire entrer Talence en Transition. Nous y arriverons. Nous y arriverons parce que nous avons construit une nouvelle force commune déterminée. Nous y arriverons parce que cette crise désigne chaque jour plus précisément les dysfonctionnement du système et de ceux qui nous gouvernent. Nous y arriverons parce que face aux bouleversements que nous vivons, « l’entre-aide est plus forte que la peur« .

Merci à tous pour l’énergie que nous avons donnée, et pour celle que nous allons donner, parce qu’une autre commune est déjà en train de naître, et que tout ne fait que commencer.

Le mot des élu·e·s

Ces élections municipales se sont déroulées dans un contexte difficile, marqué par la crise sanitaire du coronavirus. Nous voulons d’abord remercier le personnel de la mairie et tous les volontaires, assesseurs, délégués, qui ont permis à ce scrutin d’avoir lieu dans les meilleures conditions.

Néanmoins la situation sanitaire ne permettait pas l’expression démocratique dans des conditions sereines. Aurait-il fallu annuler ce premier tour ? La participation à Talence a été de 37%. Une mobilisation nettement inférieure par rapport aux dernières élections municipales, ce qui jette un doute sur la sincérité du scrutin. Pouvons-nous nous satisfaire de ce résultat ? Le groupe majoritaire élu n’obtient les voix que d’un Talençais sur neuf, un électeur sur cinq. La légitimité d’un tel score est-elle acceptable ?

Quoi qu’il en soit, et quelle que soit la réponse du Conseil Constitutionnel aux nombreuses demandes d’annulation, nous restons convaincus que notre programme, ambitieux et cohérent, ainsi que notre liste, union très large autour de valeurs communes qui laisse une large place au renouvellement des élus, répondaient à un réel désir des Talençais et Talençaises. Surtout, les événements actuels révèlent avec violence la pertinence de nos positions politiques, en tout premier lieu concernant le système de santé. En décembre 2019, une banderole d’hospitaliers manifestants disait : « L’État compte les sous, on va compter les morts ». Nous y sommes.

Fidèles à nos engagements, ceux de la nécessaire transition écologique et énergétique, de l’urgence sociale et du désir démocratique, nous ferons tout notre possible pour ne pas perdre une année de plus pour engager les profondes transformations dont nous avons besoin, si nous souhaitons simplement vivre dans un monde apaisé.

Merci à celles et ceux qui nous ont fait confiance, aux citoyen·ne·s qui nous ont soutenus et qui ont participé à notre campagne. Merci aux adhérent·e·s qui ont donné tant d’énergie pour mettre sur pied un programme ambitieux et rassembleur, et qui ont défendu sur le terrain pendant des semaines les couleurs du collectif. Nous avons perdu une bataille, mais le combat est loin d’être fini. Poursuivons-le dans l’opposition au Conseil Municipal, et dans la ville avec les Talençais·es. Merci encore à tous, et à compter de ce jour, faisons entrer Talence en Transition.

Isabelle Rami, Arnaud Dellu, Florie Armitage, Christian Bardin, Thiphaine Maurin, David Bimboire, Monique de Marco, Amilcar Martily